Maladies fréquentes chez les lapins

Maladies fréquentes chez les lapins

Les animaux sont tout autant exposés aux risques de maladies que les humains. Il est possible de prévenir bon nombre de problèmes de santé chez les lapins en portant une attention particulière à l’alimentation et aux besoins de ceux-ci.

Parasites

Comme les chiens et les chats, les lapins sont eux aussi susceptibles d’attraper divers parasites internes. De ce fait, il est nécessaire de faire des examens pour détecter d’éventuelles infections. Le vétérinaire saura quel médicament prescrire selon les résultats de l’analyse et s’il y a des confirmations. Les parasites externes, comme les puces, les tiques, la gale et les acariens de l’oreille, peuvent également infecter les lapins. Encore une fois, il ne faut compter que sur l’expertise des vétérinaires, car de nombreux produits utilisés sur d’autres animaux de compagnie peuvent être toxiques pour les lapins.

Boules de poils

Des poils peuvent finir dans l’estomac du lapin lorsqu’il se toilette lui-même en se léchant. Cependant, les lapins n’ont pas la capacité de vomir. Par conséquent, les poils doivent pouvoir passer dans l’intestin et sortir autre part. Et si justement le lapin ne digère pas, les poils feront obstruction et causeront de graves complications. Les boules de poils sont si courantes qu’elles devraient toujours faire l’objet d’une certaine considération. Un régime riche en fibres est une excellente mesure préventive pour les problèmes de ce genre.

Myxomatose

La myxomatose est un virus dont les vecteurs sont les insectes piqueurs comme les puces et les moustiques (évidemment). Historiquement, au Royaume-Uni, 99% de la population de lapins a été décimé par ce virus en 1953. Les symptômes se manifestent par des gonflements progressifs de la région autour des yeux, des oreilles, de l’anus et des organes génitaux. Il s’agit d’une infection qui est bien sûr fatale si elle n’est pas traitée. Il ne faut pas oublier de faire vacciner son lapin par le vétérinaire pour prévenir ce type de maladie très grave. Et si les signes mentionnés ci-dessus apparaissent, il faut immédiatement faire examiner l’animal par des professionnels.

Virus de la maladie hémorragique du lapin (calicivirus du lapin)

Le virus de la maladie hémorragique du lapin (anciennement connu sous le nom de Rabbit Calicivirus) est un virus qui trouve ses origines des piqures de moustiques (encore une fois), par contact avec des mouches et/ou par contact indirect ou direct avec un lapin infecté. Il existe actuellement quatre souches du virus RHDV (RHDV1, RHDVa, RHDV2 et RHDV1 K5). Certains pays utilisent même le virus en le laissant en liberté à titre de mesure de biocontrôle pour lutter contre les lapins sauvages d’Europe.

Les lapins, ces petits êtres mignons et fragiles, doivent être sujets à une attention particulière. Cette liste est faite pour que les éleveurs soient au courant de quelques informations essentielles. Il ne faut pas hésiter à faire appel à un vétérinaire en cas de souci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *